Dix conseils pour mieux voyager

 

Je fais partie de ces chanceuses qui ont à voyager pour le travail. Même si cela semble parfois rallonger les journées, c’est vraiment un privilège de pouvoir visiter autant de villes magnifiques du pays, des endroits que je n’aurais probablement pas l’occasion de voir autrement.

Dans mon cas, l’avion est souvent la solution la plus sensée sur les plans des délais et de la commodité.  Bien que j’adore prendre le train quand je le peux, j’ai appris quelques trucs pour faire d’un vol une meilleure expérience pour toutes les personnes en cause, à commencer par le trajet pour se rendre à l’aéroport.

airport-travel.jpg
  1.   Certaines personnes (comme mon mari) préfèrent s’y rendre à la dernière minute afin d’éviter de « perdre » du temps à l’aéroport. En ce qui me concerne, je trouve cela assez stressant. C’est vraiment bien d’arriver un peu tôt. Vous avez ainsi le temps de trouver de l’eau ou une collation au besoin, de faire une courte pause bio ou de passer quelques minutes à lire un livre ou des courriels de dernière minute. De plus, s’il y a des bouchons ou des retards à la sécurité, vous ne serez pas stressé à votre arrivée ou, dans le pire des cas, vous ne risquez pas de rater votre vol.

  2.   Comment vous rendre à l’aéroport? Pour certaines personnes, il n’y a pas d’autre moyen que de prendre la voiture. Toutefois, de nombreuses villes ont d’excellents réseaux de transports en commun. À Vancouver, par exemple, le Sky Train est un moyen beaucoup moins coûteux et presque toujours plus rapide de se rendre à l’aéroport. Si vous vous garez, il y a des choix de places réservées qui peuvent accélérer le stationnement.

  3. Soyez prêt. Jetez un coup d’œil aux règles relatives aux bagages. Quelle taille peut avoir votre bagage cabine? Combien d’accessoires pouvez-vous apporter? Qu’êtes-vous autorisé à mettre dans votre bagage cabine? Vérifiez à l’avance afin de ne pas avoir la surprise, à votre arrivée, de voir les agents de la sécurité refuser de vous laisser monter dans l’avion avec votre démaquillant préféré (dans une bouteille de trop grand format) ou votre sac surdimensionné.

  4.   Lisez les affiches. Passer les contrôles de sécurité peut être une expérience stressante et précipitée que la lecture des panneaux peut vous aider à traverser sans tracas. Sortez votre ordinateur portable du sac. N’essayez pas de traverser les contrôles de sécurité avec votre pleine bouteille d’eau. Préparez votre carte d’embarquement. Autrement, vous ralentissez la file et vous pouvez être une source de frustration pour ceux qui sont derrière vous. Vous avez une question? Il suffit de la poser. Les agents de la sécurité peuvent être très serviables si vous leur en donnez la chance.

  5.   Portez des vêtements confortables. Vous ne voulez pas vous déshabiller à la sécurité? Enlevez tout objet de métal qui pourrait déclencher le détecteur aux contrôles de sécurité. N’oubliez pas les chaussures ou les bottes à boucles ou tout talon haut qui pourrait contenir une tige en métal. Vous devrez aussi les enlever.

  6.   Écoutez les annonces à votre porte d’embarquement. Elles vous indiqueront exactement quand monter dans l’avion, et vous feront savoir que vous devrez présenter une pièce d’identité. Ayez votre permis de conduire ou votre passeport à portée de la main lorsque vous arrivez à la porte d’embarquement. Et suivez les instructions. Tout le monde finira par monter dans l’avion.

  7.   Une fois le portail franchi, vous êtes presque à votre place. Les règles deviennent alors beaucoup plus faciles. Soyez simplement courtois. Si votre sac à dos ou votre manteau rebondit derrière vous et que vous ne faites pas attention, il est possible qu’il frappe quelqu’un au visage. Tout le monde veut monter avec son bagage cabine. Alors, assurez-vous de placer quelque chose sous votre siège et de faire de votre mieux pour laisser de l’espace dans le compartiment supérieur pour quelqu’un d’autre qui en aurait vraiment besoin.

  8.   Enfin! Il est temps de descendre. Bien qu’il soit acceptable, si vous occupez un siège d’allée, de vous lever dans l’allée pour vous préparer, il n’est pas acceptable d’essayer de vous faufiler par-dessus les autres jusqu’à l’avant. Tout le monde veut descendre, la patience est de mise ici. Oh, et si l’on demande à tous les passagers de rester assis parce que quelqu’un a une correspondance dans un délai serré, restez assis. Un jour, ça pourrait être votre tour.

  9.   Planifiez aussi votre transport terrestre. Bien qu’Uber soit efficace à Toronto, le service n’est pas disponible partout. Assurez-vous de connaître les possibilités avant votre arrivée.

  10.   Détendez-vous et profitez des lieux! Que vous soyez à une nouvelle destination ou à un endroit où vous êtes déjà allé, il y a toujours quelque chose à voir. Essayez de prendre quelques minutes pour visiter un nouveau lieu, vous rendre dans un restaurant local ou communiquer avec quelqu’un que vous connaissez en ville.

    Bon voyage!

 
Emily Arsenault